Qu’est-ce que l’acier galvanisé

acier galvanise

L’acier galvanisé figure au palmarès des produits phares qui sont couramment utilisés en construction. Il comporte de nombreuses caractéristiques. Zoom sur ce matériau de construction d’exception.

Qu’est ce que l’acier galvanisé ?

L’acier galvanisé consiste en un alliage métallique. Celui-ci est constitué de fer et de carbone, et d’autres éléments ajoutés pour optimiser sa capacité de résistance aux sollicitations. Le matériau est en mesure de résister à la corrosion et aux agressions chimiques.

Les autres éléments couramment utilisés pour consolider l’acier sont le chrome, le nickel, le molybdène et le manganèse. Malgré tout, cela n’est pas suffisant pour que les prouesses de l’acier soient optimisées. En effet, ce n’est pas long que le matériau rouille sans protection efficace. Une carence en termes de protection de l’acier peut engendrer des coûts de maintenance considérables, sans oublier les inconvénients de la dimension esthétique.

Voilà pourquoi les constructeurs ont cherché à développer des méthodes favorisant la préservation de l’acier des effets dévastateurs de la corrosion. C’est de cette idée que le procédé de galvanisation est apparu, inventé par un Italien, Luigi Galvani, d’où le nom d’acier galvanisé.

La différence avec l’acier en inox ou aluminium

Dans la formule chimique de l’acier, la présence de chrome existant une proportion minimale de 10,5%, rend l’alliage de carbone et de fer inoxydable. Une couche d’oxyde de chrome protectrice se formant à la surface du matériau est ce qui lui confère cette propriété.

D’autres composants ferreux interviennent parfois dans l’alliage, entre autres le nickel et le titane. Ces composants additionnels contribuent à l’amélioration de la résistance à de basses et hautes températures.

En ce qui concerne l’aluminium, ce métal ductile, flexible et résistant à la corrosion, s’avère un assez bon conducteur thermique. Sa production est également issue d’alliages en lien avec divers autres métaux. Ces alliages sont réputés pour leurs propriétés économiques et leur légèreté.

Les produits en aluminium ont un atout que ne possède pas l’acier galvanisé. L’aluminium dispose de propriétés antibactériennes. Sa surface lisse facile à nettoyer, diffère largement de l’apparence rugueuse et poreuse de l’acier.

En quoi consistent les techniques de galvanisation ?

Le principe consiste à recouvrir l’acier d’une couche de zinc, dans le but qu’il cesse de s’altérer sous l’effet de la corrosion.
Des deux techniques existantes de galvanisation, il y a celle qui se produit en continu et une autre à chaud.
La technique en continu repose sur la plongée de bobines d’acier dans un bain de zinc. Ces produits nécessitent généralement par la suite un procédé de pré laquage.

Quant à la seconde technique, celle procédant à chaud, elle implique d’immerger des pièces d’acier dans un bain de zinc à l’état liquide. La température doit être contrôlée avec rigueur, pour atteindre les 450 °C, afin que l’opération soit couronnée de succès. Cette technique a l’avantage de galvaniser les moindres détails d’une pièce, à l’intérieur comme à l’extérieur.

De multiples utilisations

Avec une finition métallique ou matte, l’acier galvanisé affiche une résistance élevée à la corrosion en milieu humide de même qu’à l’abrasion. Comparativement à d’autres métaux, il comporte une conductivité thermique plutôt basse.

L’acier galvanisé jouit d’une utilisation variée dans d’innombrables domaines d’application. Ce matériau sert autant pour la fabrication d’outillages, les toitures, conduits de cheminées, hangars, gouttières, portails, plomberie, que pour les gros ouvrages et infrastructures d’envergure, tels que des ponts, pilônes, etc.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour repérer des entreprises qui fabriquent des produits en acier galvanisé, et des constructeurs experts en intégration de l’acier galvanisé dans des bâtiments.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser